Syndicat CGT des personnels Administratifs et de Service de la ville et du département de Paris.
Vous pouvez contacter les militants de notre syndicat lors des permanences que nous proposons les lundi et mardi matin et le jeudi après-midi à la Bourse du Travail 4 étage - Bureau 403 3, rue du Château d'eau - 75010 Paris
Tel : 01 44 52 77 20
Fax : 01 44 52 77 20
Actualités par années :

Reclassement des agents devenus inaptes à leurs postes...

Mercredi, 27 Juillet, 2016 - 10
Info reclassement

... la Ville de Paris enfin en conformité avec son obligation ?

Lors du CHSCT Central du 8 Décembre dernier, la CGT interpellait l’Administration sur les situations désastreuses de bon nombre de nos collègues en attente de reclassement.
En effet, tant au plan professionnel qu’humain, ces agents se sentaient abandonnés, contraints de relancer désespérément la Mission Handicap et Reconversion (MHR) pourtant censée s’occuper d’eux. Certains attendaient d’être reçus par le Comité Médical en vue d’une proposition de poste, d’autres étaient en attente d’un reclassement digne de ce nom, après un parcours du combattant, parfois très long, auquel ils avaient déjà dû faire face. À cela s’ajoutait une désocialisation des collègues relégués chez eux en attente d’un signe de la MHR.

Le reclassement des agents, une obligation légale, pas une option !!!

Au regard de la diversité des métiers qui existent à la Ville de Paris, il est pourtant évident que l’Administration est en capacité de trouver, pour ses agents et en fonction de leur état de santé, une place au sein d’un service. D’autant que la Ville, de plus en plus soucieuse de réduire ses dépenses, embauche à minima, ce qui entraîne un sous-effectif croissant dans de nombreux services.

Si le reclassement à la Ville est désormais une réelle volonté politique de la Maire, les agents en reclassement attendent désormais des actes concrets. Il reste regrettable d’avoir dû attendre aussi longtemps que notre employeur ait attendu aussi longtemps pour se mettre en conformité avec la loi.

Emploi-Tremplin et Reclassement : Encore trop d’inégalités et d’opacité

L’équité dans le processus d’emploi-tremplin pour devenir Adjoint Administratif est discutable dans la mesure où un agent chanceux d’avoir fait son stage sur un poste budgété, verra son examen de fin de stage automatiquement validé si son tuteur assure que ce poste lui est réservé. Un autre agent tout aussi méritant lors de son stage sur un poste non-budgété, devra en plus faire la preuve, via l’examen oral, de son aptitude à devenir Adjoint Administratif (les appréciations des tuteurs seraient, soi-disant, souvent trop complaisantes).


Pour les perdants, la Ville propose un poste en reclassement, le plus souvent sur un emploi administratif, sans pour autant leurs en accorder forcément le statut ! Ceux-ci restent ainsi dans leur ancien corps de métier alors qu’ils pallient bien souvent au manque d’adjoints administratifs… ce qui permet à la Ville, par la même occasion, de faire des économies. Ces agents n’ont alors aucune perspective de carrière : ils peuvent être mutés ou remplacés à n’importe quel moment et sans conditions.

Les agents en reclassement ne sont pas des agents « au rabais » !!!
La CGT ne donne pas de blanc-seing à la Ville

Chacun de ces agents a droit à un déroulement de carrière (évolution de grade et donc de salaire) et doit avoir accès aux formations.

Le reclassement ne doit plus être synonyme de mise au placard, à fortiori quand il fait suite à un accident de travail. Nous rappelons à la Ville ses obligations en matière de prévention : l’employeur doit veiller à la sécurité et à la protection de la santé des agents placés sous son autorité ; dès lors les postes doivent être adaptés aux agents et pas l’inverse.

La CGT continuera d’accompagner les agents dans leurs démarches et leurs légitimes revendications afin qu’ils soient respectés par la Ville et reconnus comme des agents à part entière.