ASEM Multicartes !!!

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /homepages/34/d169115105/htdocs/us_2013/includes/menu.inc).
Mercredi, 27 Août, 2014 - 13
ASEM Multicartes

Suite à l’application d’aménagement des rythmes scolaires sur Paris, de nombreux changements ont été imposé aux ASEM (Agents Spécialisés des Ecoles Maternelles) et certaines ou certains s’inquiètent de ces missions plus complexes.

La « CGT affaires scolaires » affirme que cette réforme a plus touché les ASEM que les autres personnels de la ville de Paris. C’est pour cela qu’il est nécessaire de réviser leurs missions pour les faire évoluer sur le plan statutaire et indemnitaire et par rapport aux regard que les autres personnels de la communauté éducative et l’employeur ont d’ eux !

Actuellement les ASEM ont des missions diverses qui varient d’une commune à une autre.
A Paris :

  • Ils assurent l’accueil des enfants et des familles, dialoguent avec les parents et ont un contact privilégié avec certaines familles. Ils ou elles accompagnent, dialoguent et communiquent avec les enfants dans toutes les activités conduites auprès d’eux et ils ou elles ont un rôle de sécurisation tant sur le plan affectif, psychique que physique.
     
  • Ces agents observent l’enfant afin de répondre au mieux à leurs besoins, écoutent l’enfant et les différents partenaires responsables.
     
  • Les ASEMS assurent la préparation, l’animation d’ateliers pédagogiques en classe et pendant l’ARE.

La CGT affaires scolaires veut faire comprendre que ces personnels réalisent un travail  lié aux besoins fondamentaux de l’enfant. Ce ne sont pas « des femmes de services ou des dames de service »!!!

  • Ils ou elles exercent un apprentissage de la propreté (lavage des mains, passage aux toilettes …), contribuent également à la socialisation des enfants : le respect de soi, des autres, des règles de vie commune, le sens des responsabilités, l’autonomie des enfants.
     
  • Les ASEM animent des ateliers, participent, stimulent à l’éveil intellectuel et manuel par des jeux, des activités etc…, et même lors des repas ils/elles ont un rôle d’accompagnement, d’apprentissage de l’hygiène alimentaire, l’utilisation des couverts, de la propreté, de la découverte de nouveaux aliments.
     
  • Malgré la diminution des tâches ménagères (44 %) dans leur inconscient collectif ils/elles restent des femmes de service au détriment d’être des agents professionnels de la petite enfance. Pour les personnels de l’éducation nationale et autres collègues et de l’employeur, la mission prioritaire reste le ménage !

La CGT affaires scolaires fait remarquer que les personnels ASEM ont souvent la gestion des enfants hyper actifs et « perturbateurs » pendant la période scolaire et l’ARE et en l’absence de l’Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS), ils doivent accompagner tout au long de la journée des enfants handicapés, sans aucune considération ni pour l’enfant ni pour l’agent

La CGT est pour l’intégration des enfants handicapés mais dans le respect de l’enfant et de l’ASEM.

En définitif : ces agents  accompagnent les enfants dans les actes de la vie quotidienne et dans leur apprentissage éducatif et pédagogique pendant la période scolaire et les rythmes éducatifs. (…et pendant le même temps : « Et ça frotte, ça frotte et frotte pendant les petites et grandes vacances ! »

Pourquoi ne respecte-t-on pas la profession de l’ASEM ?

La CGT Affaires scolaires a gagné avec les personnels le changement d’horaires qui est institué depuis septembre 2013.

En ce début d’année de rentrée scolaire, l’élue politique de la Ville de Paris, Madame CORDEBARD, a précisée qu’un « compromis » serait étudié pour les horaires des personnels ASEM… (« compromis » n’est jamais bon pour le personnel surtout des ASEM !)

Nous devons nous inquiéter de cette éventuelle nouvelle situation qui pourrait engendrer une inégalité entre les personnels.

Deux hypothèses sont possibles :

  1. soit, tous les ASEM termineront à 18H30 (fatigue supplémentaire)
     
  2. ou alors, une équipe d’ASEM constituée d’agents qui ne désirent pas appliquer l’ARE, se retrouveraient à devoir changer les enfants de maternelles en maternelles, en terminant leur service à 18H30 !

Posons-nous la question suivante : « qu’en sera-t-il lorsque ces ASEM seront absentes ? »

La CGT Affaires-Scolaires n’entend pas accepter ces deux hypothèses éventuelles !

C’est incroyable que l’on demande aux ASEM « d’être multicartes » ?
A qui profite « le crime » (ce changement) ?

La fonction première des ASEM est de prioritairement respecter les missions énumérées ci-dessus, et non devoir se plier aux volontés des autres personnels quels qu’ils soient……

Lien sur fichier en PDF :