UGICT-CGT Syndicat des Cadres et Techniciens Parisiens des Services Publics Territoriaux
2eme étage Bureau 217 Bourse du Travail 3, rue du Château d'eau - 75010 Paris.
Tel : 01 44 52 77 13
Fax : 01 44 52 77 29
Actualités par années :

COMMENT AMELIORER LA SECURITE DES USAGERS DANS LES PISCINES PARISIENNES ?

Mercredi, 12 Octobre, 2016 - 21
DJS Surveillance et premiers secours

Le 15 septembre 2016, à la piscine Blomet dans le 15ème arrondissement, un jeune homme de 23 ans, en excellente condition physique, a été découvert inanimé sous l’eau, puis secouru par les maîtres-nageurs en service. Après une réanimation intense et la prise en charge par les pompiers en état inconscient, il est décédé le lendemain à l’hôpital.

Une surveillance optimale nécessite une assistance électronique. Pour faire face à ce problème, quelques piscines sont dotées d’un système efficace de surveillance centralisée, baptisé Poséidon (du nom du dieu grec des mers et des océans en furie), basé sur des caméras situées dans les plafonds et/ou sous l’eau pour repérer une immobilité persistante des nageurs sous la surface pendant plus de quelques secondes.

 

Ce système est en place dans les piscines parisiennes depuis 1999 (piscine d’Auteuil et Aspirant-Dunant notamment), et ce système a déjà sauvé plusieurs vies.

http://www.leparisien.fr/saint-germain-en-laye-78100/sauve-de-la-noyade-par-poseidon-22-01-2010-787061.php

Ce système à lui-seul ne saurait suffire à sauver les vies. Conformément au POSS (Plan d’Organisation de la Surveillance et des Secours), il n’y a bien trop souvent qu’un seul maître-nageur affecté à la surveillance des usagers de la piscine, alors que l’expérience montre que pour l’application des premiers secours, il faut impérativement être deux pour pouvoir procéder correctement à une réanimation efficace (massage cardiaque et assistance respiratoire).

Alors que la Ville de Paris, en « réorganisation » permanente, veut imposer un Plan Nager à Paris, la question de la sécurité des usagers se pose.

La CGT exige donc que pour toutes les piscines parisiennes les POSS définissent la présence obligatoire de 2 maîtres-nageurs, et donc une augmentation des effectifs en conséquence. À l’heure actuelle, seulement une piscine sur deux dispose d’un POSS avec 2 maîtres-nageurs.

De toute évidence, suivant la piscine dans laquelle vous allez nager, votre sécurité n’est pas assurée de manière similaire.

Cette situation est également difficile à assumer par les maîtres-nageurs qui appréhendent l’accident qui peut survenir malgré leur compétence et leur dévouement professionnel. Chaque accident est souvent vécu comme un échec personnel, et peut créer un traumatisme psychologique irrémédiable (« quelqu’un est mort à cause de moi »). Le procureur de la république peut également poursuivre le maître-nageur pour homicide involontaire.

Le POSS est défini par l’article A322-12 du code du sport, qui dispose que « le POSS mentionné à l'article D. 322-16 est établi par l'exploitant de l'établissement de baignade d'accès payant. Il prend place dans l'organisation générale de la sécurité dans l'établissement. »

Lien sur fichier en PDF :