UGICT-CGT Syndicat des Cadres et Techniciens Parisiens des Services Publics Territoriaux
2eme étage Bureau 217 Bourse du Travail 3, rue du Château d'eau - 75010 Paris.
Tel : 01 44 52 77 13
Fax : 01 44 52 77 29
Actualités par années :

ALERTE : UNE OFFENSIVE SANS PRECEDENT CONTRE NOTRE STATUT

Vendredi, 6 Octobre, 2017 - 12
ALERTE : UNE OFFENSIVE SANS PRECEDENT CONTRE NOTRE STATUT

Adresse à nos collègues
Ingénieurs des travaux, ingénieurs hygiénistes et hydrologues, ingénieurs économistes de la construction, techniciens de laboratoires et cadres de santé, architectes voyers, ingénieurs des services techniques

 

Ingénieurs des travaux et ingénieurs hygiénistes et hydrologues, syndiqués et non syndiqués, réunis ce mardi 26 septembre à l’initiative de la CGT, nous avons discuté du projet de la DRH de fusionner les 6 corps techniques de la catégorie A en 2 corps. La DRH veut faire passer les projets de statuts modificatifs, à ce jour inconnus, au conseil supérieur des administrations parisiennes de décembre 2017.


Cette réforme est incompréhensible et nous n’en partageons pas les objectifs. Cette réforme suscite les plus grandes inquiétudes sur nos attributions, notre charge de travail, nos avancements et nos rémunérations. Dans la fonction publique d’Etat, il existe 34 corps techniques de catégorie A, situation qui correspond aux besoins du service public appuyé sur des métiers différents. La Ville de Paris n’a aucune obligation de mettre en œuvre une telle réforme qui est infondée et démobilisatrice.


C’est pourquoi nous nous adressons à l’ensemble de nos collègues pour se rassembler le vendredi 13 octobre à 9h devant la DRH à l’occasion de la « réunion de synthèse » pour laquelle les représentants syndicaux des corps concernés sont convoqués.

Un préavis de grève sera déposé pour cette journée, demandant : le retrait du projet de fusion des corps, le maintien de tous les corps.


Nous vous invitons à signer la pétition adoptée sur cette revendication, pour la défense de notre statut spécifique.


Nous nous adressons aux représentants syndicaux de ces corps pour participer à ce rassemblement et défendre nos revendications auprès de la DRH : ce projet doit être abandonné.

Lien sur fichier en PDF :