UGICT-CGT Syndicat des Cadres et Techniciens Parisiens des Services Publics Territoriaux
2eme étage Bureau 217 Bourse du Travail 3, rue du Château d'eau - 75010 Paris.
Tel : 01 44 52 77 13
Fax : 01 44 52 77 29
Actualités par années :

LA MOBILISATION POUR LA DÉFENSE DU CENTRE GEORGE EASTMAN S’AMPLIFIE !

Mercredi, 14 Mars, 2018 - 15
LA MOBILISATION POUR LA DÉFENSE DU CENTRE GEORGE EASTMAN S’AMPLIFIE !

LA MOBILISATION POUR LA DÉFENSE DU CENTRE GEORGE EASTMAN
S’AMPLIFIE !
L’"EASTMANIA" EST EN MARCHE FACE A LA VOLONTE DE LA MAIRIE DE PARIS DE CEDER CETTE DONATION EN SACRIFIANT LE CENTRE DENTAIRE ET LES LABORATOIRES DU SPSE !

 

Communiqué de l’état des lieux d’une mobilisation bien réelle face au projet de Monsieur MISSIKA (Adjoint à la Maire de Paris, chargé de l'urbanisme) visant à dilapider le bien public et historique qu’est le site G Eastman.

• Plus de 3000 signatures à ce jour sur la pétition en ligne exigeant le maintien du bâtiment George Eastman et ses activités qui doivent rester propriété des parisiens. Non à la vente ou location à des promoteurs privés. Pétition sur Change.org Maintien du Centre George Eastman et de ses activités (Paris 13e).

Lien :  http://chn.ge/2zEF0Jn  .L’ampleur qu’a pris cette pétition n’a d’ailleurs pas échappé à la presse qui l’a largement relayé.

• Les personnels des services publics de santé du Centre Dentaire et du Service Parisien de Santé Environnementale (SPSE), en activité sur le site, se sont eux aussi prononcés à la quasi-unanimité sur les mêmes exigences, en signant une pétition spécifiquement réalisée à leur attention et qui reprenait les mêmes revendications que la pétition en ligne.


En effet, eux aussi défendent le respect de cette donation pour rendre un service public de santé aux parisien(e)s selon sa vocation initiale.
Ils n’acceptent pas que le seul objectif de la ville est de se débarrasser rapidement ce bâtiment au plus offrant sans rien avoir prévu pour reloger ces services.
Les parisien-ne-s ont plus que jamais besoin d’un service municipal public sur ces questions.

 

Pourquoi les services ne doivent pas déménager du site Eastman :

 

POUR LE CENTRE DENTAIRE : même s’il est annoncé qu’il soit déménagé au centre Edison, les agents savent qu’il n’y a pas suffisamment de place pour accueillir les huit fauteuils, maintenir les emplois et la qualité et spécificité des soins pour enfants dispensés actuellement sur le site George Eastman. De plus qu’il n’y a, aujourd’hui, toujours pas de crédits alloués pour faire d’éventuels travaux.

 

POUR LES LABORATOIRES : La Maire de Paris n’a de cesse de faire des grands discours sur l’écologie, l’environnement et la réduction de la pollution. Pour La CGT, il est inacceptable que la seule et vague piste de relocalisation des labos soit soumise à d’obscurs arbitrages qui s’inscriraient dans la ligne de réduction des services publics en régie. Le projet de création d’un pôle environnement santé serait d’y installer tous les opérateurs associatifs et privés. C’est une remise en cause grave de l’indépendance garantie par le service public.

 

Alors ? Vaste opération de communication à des fins électoralistes ou réelle prise en compte des enjeux environnementaux ?

 

A qui la Ville de Paris pourrait-elle faire croire qu’elle va débloquer de l’argent pour simplement déménager des laboratoires avec tout le matériel et les spécificités techniques que cela implique. Idem, un Centre Dentaire avec tout autant d’équipements nécessitant des locaux aménagés en conséquence, alors que cela représenterait un budget très important ? Il y a fort à parier que les laboratoires municipaux se retrouveraient réduits comme peau de chagrin en subissant mutualisations, restructurations, redéploiements, avec certainement comme perspective la perte de statut municipal.

 

La CGT porte un véritable projet !  Les arbitrages budgétaires doivent se porter sur les investissements nécessaires à la rénovation du bâtiment et au renforcement de ces services publics de santé indispensables aux parisiens. Nous refusons que des crédits soient alloués pour justifier un déménagement couteux et inutile !

 

Le centre Eastman et ses activités doivent rester propriété des parisien(ne)s !

 

Les personnels sont bien conscients que derrière de vagues promesses de maintien de toutes les activités actuelles, se cache une volonté de réductions des missions et des effectifs à l’occasion d’un déménagement des services. En effet, rien n’est garanti sur ce point et le contexte ne peut que faire redouter le contraire.

Preuve en est, l’opacité sur le projet lui-même. Rien n’est divulgué, ni les réponses obtenues depuis le lancement de l’appel à projet réinventons Paris 2, ni les projets retenus par la Ville de Paris, ni même le compte rendu de la réunion publique du 17 octobre 2017 alors que cela avait pourtant été annoncé.


Seule certitude, le calendrier de cession du site est scrupuleusement respecté, 4 projets ont été présélectionnés et la volonté de la ville est toujours de conclure l’abandon du bâtiment au plus vite, d’ici l’automne.


Derrière les beaux discours d’élargissement du concept de service public avec l’ouverture à d’autres opérateurs, il est imposé le principe de la sacro-sainte concurrence libre et non faussé. Il s’agit en réalité de la casse des services publics en régie, du statut de la fonction publique garantissant l’égalité de traitement sur le territoire. Pour La CGT, c’est la casse de notre modèle de société.

Pour le Centre Eastman, il s’agit de la santé buccodentaire des enfants parisiens et des laboratoires analysant, mesurant l’exposition des parisiens à toutes les types de polluants présents dans leur environnement (les allergènes, les polluants chimiques, particulaires, bactériologiques…) par des équipes compétentes et reconnues dans le domaine de la santé environnementale.

Ces 2 services se retrouvent directement menacés par la volonté de la Mairie de Paris de céder cette donation au privé.

C’est pourquoi La CGT des personnels de la Direction de l’Action Sociale de l’Enfance et de la Santé (DASES) de la Mairie de Paris et l’Union Locale des Syndicats CGT Paris 13e appellent à amplifier la mobilisation.

 

Face au mécontentement grandissant et aux nombreuses sollicitations de la population, La CGT n’exclut aucune initiative avec les associations de riverains, conseils de quartiers, usagers… pour la défense du site et de ses activités de service public sur la base de la pétition en ligne.

 

Non à la vente ou location du site ! Maintien et développement du centre dentaire et du SPSE en activités sur le site George Eastman.

Lien sur fichier en PDF :