UGICT-CGT Syndicat des Cadres et Techniciens Parisiens des Services Publics Territoriaux
2eme étage Bureau 217 Bourse du Travail 3, rue du Château d'eau - 75010 Paris.
Tel : 01 44 52 77 13
Fax : 01 44 52 77 29
Actualités par années :

LA VICTOIRE DES AGENTS DES CATACOMBES A FAIT COULER BEAUCOUP D'ENCRE !

Vendredi, 29 Juin, 2018 - 06
CATACOMBES, LA VICTOIRE DES AGENTS A FAIT COULER BEAUCOUP D'ENCRE …

LA VICTOIRE DES AGENTS DES CATACOMBES...


                 A FAIT COULER BEAUCOUP D'ENCRE …

 


Une grève aussi déterminée qui arrache une victoire, c'est rare et ça coupe beaucoup l'herbe sous pas mal de pieds. Un certain nombre d'organisations syndicales ont pris l'habitude d'accompagner les décisions de Paris Musées au lieu de les combattre, de discuter sempiternellement sans jamais mettre en place un rapport de force, et prétendent pouvoir s'exprimer à la place des agents et les représenter mieux que les agents elles-et-eux-mêmes. Pour de telles organisations voir des grévistes organisés en assemblée générale, en grève reconductible illimitée, gagner face à la direction, c'est difficile ! Ça remet en cause leur stratégie et leur capacité à convaincre de leur utilité.

Si l'UNSA a tenté de récupérer le mouvement à son compte, puis s'est mise hors-jeu en tentant de le briser, la CFDT elle a regardé la grève depuis les tribunes. Cela ne l'empêche pas aujourd'hui de crier victoire. En effet ce mardi 19 juin sortait un texte plein d'audace signé de cette dernière, affirmant que « Paris Musées répond[ait] favorablement aux revendications des personnels portées par la CFDT ». Dans la droite lignée de leur stratégie paternaliste, la CFDT s'octroie le beau rôle dans cette victoire. On peut se féliciter qu'un fleuve se jette dans l'océan, ça n'est pas pour autant qu'on puisse s'en attribuer le mérite.


RETOUR DANS LE PASSÉ


Quelques jours avant le début de la grève, un document écrit par les agents à destination de leurs collègues a circulé. Il s'agissait de notre liste de revendications, aussitôt reprises par la CGT et SUD, non sans avoir pris le soin de venir nous rencontrer. La surprenante efficacité de la circulation de l’information entre les personnels des musées a fait le reste, la CFDT a pu prendre connaissance de nos revendications par l'intermédiaire du responsable du site, délégué CFDT notoire, un peu avant les autres organisations syndicales. Le lendemain sortait un tract dont le contenu ressemblait étrangement à nos revendications ... avec toutefois une différence de taille : elles n'étaient pas chiffrées.

Cette tentative de récupération du mouvement dans l'œuf a été accompagnée d'une explication de texte par le responsable en personne, interrompue à la moitié devant le peu d'enthousiasme du public. La CFDT n'a pas daigné rencontrer les agents y compris après le début de la grève. La grève a ensuite commencé le 3 mai. Dès lors, l’attitude de la CFDT a été hostile à la grève.


QUAND ON VOUS DIT QUE LES FICELLES SONT GROSSES


Le technicien du site nous a assuré au premier jour de grève qu'il “soutenait”, qu'après tout il n'y avait “que ça qu'ils [la direction] comprennent”, et que (quel hasard incroyable) son syndicat portait des revendications qui étaient « sensiblement les mêmes que les [nôtres] ». Quelques semaines plus tard le même était à l'entrée du site, ouvrant seul le bâtiment au mépris de toute règle de sécurité, afin de tenter coûte que coûte de faite entrer du public. La pénurie de personnel aura finalement eu raison de cette belle tentative de soutenir la grève.

Soutien toujours, selon l’adage réactionnaire « classes laborieuses, classes dangereuses », la représentante CFDT dénonçait devant la direction en commission habillement (CHSCT) du 25 mai, soit en pleine grève, les « violences sexistes de l'équipe masculine des Catacombes”. Le sexisme est un fléau qu'il faut combattre au quotidien, et il est notoire qu'il peut être difficile pour des femmes de travailler dans des équipes quasi exclusivement masculines. La plupart des agents des Catacombes étant des hommes, nous devons faire particulièrement attention à ne pas être vecteurs de ce type de pratiques, conscientes ou inconscientes. Il conviendrait toutefois de ne pas utiliser une juste cause comme un instrument de déstabilisation en proférant des accusations imprécises et mensongères. Puisque la CFDT veut aller sur ce terrain, il y a de nombreux dossiers de comportements sexistes graves enterrés au plus profond des Catacombes, mais ce ne sont pas les agents de surveillance qui se sentiront visés si une enquête devait ouvrir. L’ancien système local de recrutement des vacataires a placé de nombreuses femmes en position de faiblesse, pas besoin d'être sociologue pour le comprendre ...


Visiblement la CFDT considère avoir fait pencher la balance en notre faveur grâce à sa “mobilisation”, qui se sera résumée, si on ne retient que le “positif”, à ... deux tracts. La question est posée : est-ce la propagande de la CFDT ou la grève reconductible ultra-suivie des agents, qui a permis d'obtenir satisfaction ? Nous ne doutons pas de la puissance des mots, mais veillons à ne pas confondre des courants d'air et des tornades.


RETOUR VERS LE FUTUR


Nous réaffirmons que les deux organisations syndicales qui nous ont soutenu sont la CGT et SUD, et que FO et SUPAP-FSU nous ont également appuyés. Pour le reste, nous laissons chacun se féliciter de ce qu’il voudra, puisque comme on dit ”les vrais savent”, nous savons et tout observateur de bonne foi sait qui a fait quoi, qui nous a appuyé et qui a voulu appuyer sur nos têtes, qui nous a soutenu et qui a voulu nous casser, qui a dénoncé l’attitude de la direction et qui nous a dénoncé auprès d'elle. Pour nous ou pour celles et ceux qui nous ont suivi de près, ce communiqué n'est qu'un rappel presqu’inutile. Pour qui doute, c'est une précision. Pour qui s’est dressé contre nous c'est une invitation à un peu plus de sérieux, de conviction et de probité dans l’exercice de leurs mandats.

Dix jours après la reprise du travail, nous constatons que les promesses de la direction tardent à se manifester concrètement, et c’est par un travail syndical de la base que nous pourrons les voir fleurir et récolter enfin les fruits de notre lutte. Nous restons donc mobilisés, et à l'entière disposition des collègues des musées ou ailleurs, qui souhaiteraient échanger avec nous sur notre combat qui continue.


GRAND JEU DE L'ÉTÉ  : QUELLES AUTRES GRANDES VICTOIRES ONT ÉTÉ L'ŒUVRE DE LA CFDT ?

 

 

  1.        la titularisation de l'équipe du soir des Catacombes ?

  2.        la journée des 8h ?

  3.        les congés payés ?

  4.        la légalisation des syndicats ?

  5.        la création de l'univers ?

 

Lien sur fichier en PDF :