UGICT-CGT Syndicat des Cadres et Techniciens Parisiens des Services Publics Territoriaux
2eme étage Bureau 217 Bourse du Travail 3, rue du Château d'eau - 75010 Paris.
Tel : 01 44 52 77 13
Fax : 01 44 52 77 29
Actualités par années :

CONTRE FLASH DASES 27 janvier 2015

Mardi, 3 Février, 2015 - 14
CONTRE FLASH DASES 27 janvier 2015

Communiqué aux personnels des suites à la réunion sur le dialogue social du 27 janvier 2015

La CGT lors de la réunion du 27 janvier 2015 avec le directeur de la DASES Jean-Paul RAYMOND, a souligné et précisé les conditions  pour que la qualité du dialogue social soit  en accord  avec  la volonté affichée par la Maire de Paris.

A cette occasion, le directeur  a communiqué l’agenda social  2015 aux organisations syndicales, il a notamment défini  le programme et le rythme auquel il souhaitait notre participation. Nous lui avons signifié notre réserve  dans la méthode et le calendrier proposé aux organisations syndicales.

Un rythme effréné pour boucler un nombre considérable de projet de réorganisations des services de la DASES dans l’année 2015 (Bureau de la Santé Environnementale et de l’Hygiène BSEH; Service Social Scolaire; fusion des Services Sociaux De Polyvalence SSDP…..). 

Les projets de réorganisation, sont gérés à la guise du tempo de la direction, faisant du dialogue sociale, un dialogue verticale  dans ses discussions avec les organisations syndicales. Les projets, arrivent rédigés et prêts à l’emploi, des décisions lourdes de conséquences, qui fragilisent l’emploi et les conditions de travail,  et ce qui en pâtit :   c’est le service rendue aux usagers.

La CGT exige de l’administration une transparence sur les objectifs réels de ces réorganisations, qu’elle s’engage à nous transmettre une feuille de route précise, ainsi que la mise en place d’un calendrier détaillé des réformes à venir.
Concernant les réorganisations la CGT obtient, avec la nouvelle direction, qu’il y ait une méthodologie et qu’elle soit débattue avec les représentants du personnel. 

Ces restructurations, doivent tenir compte des conditions de travail réel des agents et prévenir tous risques psychosociaux.

La réalité du travail des agents doit être prise en compte, cela implique que des études d'impact sur la santé, la sécurité et les conditions de travail doivent être mises en place préalablement à toute réorganisation comme le prévoit  la loi.

Lors de cette réunion, la direction a confirmé la fusion des services sociaux départements polyvalents SSDP avec le CASVP.        
                                                                                  
Notre organisation s’interroge et  demande des précisions sur cette fusion, quel sera sur le statut des agents du SSDP dans cette future entité avec le CASVP qui est un établissement communal.
A-ce propos, nous avons mis des réserves sur l’opacité  de cette fusion et souligné nos désaccords sur la procédure suivie par la direction de la DASES de tenir éloignés les organisations syndicales de ce projet.              
                                                                                              
La CGT communiquera plus précisément et organisera une AG des personnels SSDP dès qu’elle sera en possession d’éléments complémentaires sur la fusion des SSDP (DASES/CASVP).
Les suffrages qui se sont exprimés sur notre organisation lors des élections professionnelles, montrent que les agents sont attachés à un service public de qualité, cela passe par un dialogue social ou l’avis des organisations syndicales et pris en compte et la transparence, appelée par la direction, soit effective.

Pour la CGT, ces projets proposés sont opaques et demandent davantage de concertation.
Nous constatons que pour faire adopter ses projets, l’administration s’appuie sur des compromis avec une partie de ses interlocuteurs considérés comme plus responsables. La CGT souhaite surmonter certaines divergences avec d’autres organisations syndicales pour faire face à la régression du service public et du service public rendu au parisien. Il n’est pas nécessaire pour le personnel, qu’il y ait une division syndicale entretenue.

Lien sur fichier en PDF :