UGICT-CGT Syndicat des Cadres et Techniciens Parisiens des Services Publics Territoriaux
2eme étage Bureau 217 Bourse du Travail 3, rue du Château d'eau - 75010 Paris.
Tel : 01 44 52 77 13
Fax : 01 44 52 77 29
Actualités par années :

Grève ce jeudi 18 juin, jour du CT de la DPA,

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /homepages/34/d169115105/htdocs/us_2013/includes/menu.inc).
Jeudi, 18 Juin, 2015 - 08
Grève ce jeudi 18 juin, jour du CT de la DPA, avec un rassemblement à 13h30 à l’Hôtel de Ville

Grève ce jeudi 18 juin, jour du CT de la DPA, avec un rassemblement à 13h30 à l’Hôtel de Ville, lieu de la tenue du CT

Motion adoptée par l’unanimité des 300 agents présents,
moins une abstention et deux non-participation au vote

« Nous, 300 agents de la DPA, réunis en réunion d’info syndicale ce mardi 16 juin, avec nos organisations syndicales CFTC, CGT, FO, Sud, Supap-FSU, UCP, UNSA, avons discuté des objectifs du projet de direction et de la fonction bâtiment.

Derrière les objectifs affichés : « mieux vivre au travail » et « pour un meilleur service à l’usager », le contenu réel est l’exact inverse. Ces objectifs partent du principe qu’il faut supprimer 28 postes cette année, 150 sur les 5 ans de la mandature. Quelles conséquences ?

- Transférer au privé de plus en plus de travaux actuellement effectués en régie : en créant un nouveau réseau des magasins (avec des magasins centraux et des magasins périphériques), en créant des ateliers sans production,
- Ne pas donner les moyens aux subdis contrôlant le travail aux entreprises, moyens nécessaires pour travailler dans des conditions correctes. Et l’administration voudrait que ces subdis effectuent encore plus de missions !
- Dans le même temps ce sont des corps entiers (Ingénieurs économistes, dessinateurs, architectes-voyers, certains corps ouvriers) qui doivent disparaître, la privatisation de missions supplémentaires. Bref, il s’agit de remettre en cause nos conditions de travail, notre statut, et les services publics de manière plus générale.

A cela s’ajoute le déménagement à la ZAC Bédier, loin des transports, et où l’open-space serait la règle ! On parle d’améliorer les conditions de travail, alors que pour beaucoup d’agents ce déménagement va se traduire par un allongement de la durée de trajet.

Enfin, les nouveaux contrats d’objectifs en l’état actuel signifieraient une remise en cause du montant de la prime d’un certain nombre de personnels.

Nous ne partageons pas ces objectifs. Nos revendications sont les suivantes :

- l’abandon de ce projet de direction de la DPA,
- l’arrêt de la fonction bâtiment,
- le maintien de tous les postes, l’arrêt du gel des postes, la garantie du recrutement, la garantie de formation, l’arrêt de la polyvalence remettant en cause nos métiers, le respect des métiers
- la revalorisation des primes et la revalorisation du plafond des primes
- contre le déménagement
- pour la revalorisation des primes et de leurs plafonnements

Voilà pourquoi nous décidons d’une journée de grève ce jeudi 18 juin, jour du CT de la DPA, avec un rassemblement à 13h30 à l’Hôtel de Ville, au moment du CT.

Nous appelons tous les agents de la DPA à nous rejoindre dans la grève et la manifestation ! Toutes les catégories, tous les services sont concernés, c’est de notre avenir qu’il s’agit et de celui du service public !

Nous avons également compris que ce projet de direction, c’est la feuille de route que la municipalité a donnée à la direction de la DPA, dans le cadre du plan d’économie de 130 millions d’euros votés en décembre dernier.

Toutes les directions sont touchées : les laboratoires de la DASES dont les missions sont menacées, l’ASE  de Pontourny et ses 50 emplois, l’EHPAD  de Sarcelles et ses 162 emplois, les suppressions massives de postes : 35 à la DVD, 11 à la DLH, 13 à la DU, le manque de moyen par exemple à la petite enfance, où la santé et la vie des enfants sont en jeu, et ce sont les personnels qui sont menacés.

Rien ne nous paraît plus urgent que d’organiser la mobilisation à l’échelle de l’ensemble de la municipalité, pour le retrait du plan d’économie de la municipalité, pour bloquer la mise en œuvre de la Métropole du Grand  Paris.

Cela nous semble rejoindre le combat d’autres catégories professionnelles, contre le gouvernement, comme celui des personnels de l’APHP, qui combattent pour défendre leurs conditions de travail, et de ce fait défendent la santé, les hôpitaux, la sécurité sociale. »

Grève ce jeudi 18 juin,
jour du CT de la DPA,
avec un rassemblement à 13h30 à l’Hôtel de Ville

Faites grève une heure, deux heures, la demi-journée, la journée, vous serez comptabilisés !

Lien sur fichier en PDF :