Syndicat CGT des Personnels du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris
23 - 25 rue Bobillot 75013 Paris.
Tel : 01 53 80 97 60
Fax : 01 53 62 94 25
Actualités par années :

Le RIFSEEP devrait entrer au CASVP au 01/01/2017

Dimanche, 8 Mai, 2016 - 12
Info CASVP RIFSEEP

L’État souhaite supprimer tous les régimes indemnitaires afin d’instaurer un Régime Unique Universel, le Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel (RIFSEEP).

Le RIFSEEP (IFSE + CIA), c'est la rémunération « au mérite » poussée à l'extrême !

Vieille lune des libéraux, la rémunération au mérite vise à augmenter la part variable des traitements « au mérite » par rapport à l’avancement automatique.

Derrière un discours mensonger, les tenants de la rémunération au mérite cachent mal une vérité : le seul objectif est globalement de baisser la rémunération des fonctionnaires, que ce soit par le levier de la suppression des postes, le développement de l’individualisation ou de l’indemnitaire.

Dans une administration qui chaque jour demande toujours plus aux agents et tend à faire des primes un complément de salaire « au mérite », la CGT est plus que jamais attachée à la revalorisation indiciaire des salaires et à une fonction publique qui permet un déroulement de carrière linéaire. C'est la seule garantie d'une augmentation de salaire et du montant de la pension de retraite.

Avec le RIFSEEP, le régime indemnitaire de l’agent ne dépendra plus directement de son corps et de son grade mais de ses fonctions !

Un écart beaucoup trop important entre le minimum et le maximum

Avec le RISEEP, l'écart de primes versées peut ainsi aller de 1 à 10 pour un agent de catégorie C !

- un minimum de 1 200€ / an (100€ / mois)
- un maximum de 12 000€ / an (1 200€ / mois)

Cette réforme se faisant à budget constant, si les plafonds sont revus à la hausse, c'est bien pour permettre à une minorité de progresser tandis que la majorité stagnera et que certains pourront régresser !

C'est la mise en concurrence des personnels au sein d'un même service pour bénéficier d'une gratification supérieure à celle du collègue.

Nul n'ignore, les effets connus, comme les phénomènes de cour, de constitution de potentats locaux, où l’obligation de plaire au chef indépendamment des objectifs de services publics.

Le CASVP ne communique d'ailleurs jamais sur le montant des primes (taux moyens par grade, par établissement...) afin de masquer les différences entre les agents.

Lire la suite de notre dossier (8 pages) sur la mise en place du RIFSEEP et ses conséquences au CASVP à partir du 01 janvier 2017 en téléchargeant le document joint 

CGT CASVP
01 53 80 97 60 Téléphone
01 53 80 97 65 Télécopie
http://cgt-casvp.blogspot.fr

Lien sur fichier en PDF :