Syndicat CGT des Espaces Verts, Sports, Prévention et Cimetières.
Bourse du Travail 2e étage - Bureau 212 Bourse du Travail 3, rue du Château d'eau - 75010 Paris.
Tel : 01 44 52 77 10
Fax : 01 44 52 77 10
Adresse Mail : cgtevspc@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/evspc
Actualités par années :

CHSCT de la DEVE : Vos représentants CGT vous informent.

Jeudi, 5 Janvier, 2017 - 15
information représentants CGT au CHSCT de la DEVE

Le comité d’hygiène, sécurité et des conditions de travail est une instance officielle qui dans chaque direction traite toutes les questions relatives aux sujets compris dans son titre. Il comprend des représentants de l’administration et du personnel sous la présidence d’une élue, adjointe au Maire, Mme Komites.

Le 16 décembre 2016, le dernier CHSCT de l’année a eu lieu.

A l’ordre du jour :

1°/ - approbation du PV de la séance du 7 octobre

2°/ - désignation d’un secrétaire adjoint des représentants du personnel. Il s’agira de notre camarade Thierry Lasne

3°/ - réforme de régies des cimetières.

Il existe 20 cimetières parisiens : 8 principaux auxquels sont rattachés 12 cimetières annexes. Dans chaque cimetière principal, une régie des recettes est chargée d’encaisser les recettes d’achats de concessions et des ventes de prestations funéraires. Pour chacune, un régisseur (agent de catégorie B,secrétaire administratif) et un ou deux suppléants. Seuls 4 d’entre eux le sont à temps plein, les autres étant également adjoints du conservateur.
 
Leur travail étant de plus en plus complexe du fait des nouvelles procédures mises en place, la direction a décidé de les regrouper en une seule régie rattachée au SAJF et située Avenue de France, de diminuer au maximum le nombre de chèques et de développer d’autres moyens de paiement.
 
Il y aura donc un seul régisseur et deux suppléants formant une équipe régie. Ces postes sont proposés prioritairement aux agents concernés bien entendu.
 
La CGT s’est informée des conséquences sur le salaire de ces agents. En effet, ils touchaient une NBI pour leurs tâches de régisseur (responsabilité financière).
 
La direction affirme que les points de NBI perdus seront compensés par une indemnité (qui reste à définir), néanmoins comme nous l’avons fait remarquer, cela est différent car seule la NBI est prise en compte pour le calcul de la retraite.

D’autre part, ce point n’est pas inscrit dans le document. Mr Derenne, s’engage à l’inscrire quand le point passera en Comité Technique.
Pour ces raisons la CGT s’abstient lors du vote.
 
4°/ - Bilan du programme de prévention 2016.
 
Mr Merheim, responsable du BPRP, nous présente le bilan.

Notre camarade Christian Jonon prend alors la parole pour rappeler ce que doit être réellement un programme de prévention et donc son bilan. Ce document ressemble plus à un rapport d’activité du BPRP qu’à un bilan qui, lui, devrait être concret et donner les solutions apportées et leur coût.
 
Madame Komités écoute et prend note, elle promet de modifier cela pour l’année prochaine.
 
Le document (de 137 pages) reprend en détail plusieurs études menées par le BPRP tant au niveau des risques phytosanitaires, psychiques, ergonomiques que sur l’organisation du travail des ATEE ou le catalogue des EPI.
 
Concernant l’étude sur l’organisation du travail des ATEE au SEJ, la CGT rappelle qu’elle est contre le travail en commun des jardiniers et des ATEE et que le manque d’effectif (clairement évoqué) ne saurait justifier une organisation non conforme aux décisions prises au CT, à savoir une séparation claire des 2 métiers et des 2 filières.
Par ailleurs, cette étude explique que les divisions n’ont pas toutes choisi le même positionnement pour le futur TSO. Nous protestons sur le fait qu’elles n’ont pas à « choisir » mais que l’administration devra mettre en place ce qui a été décidé !
 
Monsieur Gibert dit que l’organisation sera discutée comme prévue dans un CHSCT de 2017 mais « dans le sens du possible ». M. Pacaud rajoute que les TSO ne sont pas encore là, ni l’ensemble des nouveaux ATEE et que « pour l’instant, on fait ce qu’on peut ».
 
La CGT restera très, très vigilante sur ce point.
 
5°/ - Programme de prévention 2017.
 
La plupart des actions sont la continuité de celles de 2016.

  • Concernant l’étude sur le travail du personnel administratif, enfin commencé en 2016, la CGT ne peut que se féliciter d’avoir été entendue.
  • Concernant les produits phytosanitaires, l’étude demandée par Mme Komités est en cours.
  • Concernant plus particulièrement le « O phyto » dans les cimetières, Mme Komités reconnait que l’apparente « négligence » de l’entretien est très mal perçue par le public et que c’est un vrai problème. Elle s’engage à faire un nouveau document leur expliquant.

Par ailleurs, des recherches au niveau matériel vont continuer pour faciliter le travail des ATEE.w

  • La commission « grand froid et canicule » devrait se réunir cette année pour être mise à jour, les syndicats demandent que d’autres aspects de météo y soient inclus (en particulier le vent), l’administration approuve.

 
Questions diverses :

  • Entre autres, une question concernant le ramassage des feuilles difficile au cimetière du Père Lachaise du fait de l’étroitesse des allées et du relief accidente. Mr Faudot reconnait que les balayeuses actuelles sont vétustes mais un remplacement couterait trop cher, de plus elles fonctionnent au diesel et la Mairie veut réduire voire supprimer tout le matériel fonctionnant au diesel.
    Une solution consisterait à demander à la DPA de passer une à deux fois par semaine avec une plus grosse balayeuse comme cela se faisait autrefois (du temps où le personnel là aussi n’était pas surchargé). Mme Komitès s’engage à le demander  à la DPA.
     
  • Une concernant les protections auditives des bucherons. Mr Dalloz, responsable du service des arbres et des bois (SAB) explique qu’elles ont une durée de vie de quatre ans. En 2017, les protections auditives moulées seront renouvelées pour les agents le demandant. Le prestataire viendra prendre les empreintes pour les fabriquer sur mesure.
     
  • Concernant les jeux pour enfants fabriqués par les bucherons à partir de grumes (troncs d’arbres abattus), il confirme que cela va être étendu à d’autres divisions que le bois de Vincennes. Il précise qu’au bois il s’agit de deux agents, aidés parfois par deux autres et que cela ne pose pas trop de problèmes pour le service.

Mme Komitès semble très enthousiaste par ces jeux et aimerait que cela remplace petit à petit les jeux classiques. Elle entend que cela peut poser problème vu les effectifs restreints mais…

Nous suggérons alors de transférer les économies faites sur l’achat de jeux...pour embaucher plus !

  • La CGT demande un point sur les recrutements d’effectifs ATEE et de TSO et sur l’organisation du travail.  Mr Derenne nous informe que 80 ATEE sont actuellement recrutés pour mise en place en mars. Le concours de TSO vient d’être mis en ligne, il aura lieu en mars avec mise en place second semestre 2017.  Sur les 14 postes, 4 seront des promotions au choix. Comme on le voit, l’organisation du travail « comme on peut » va durer encore un bon moment !
     
  • D’autre part nous avons demandé à ce que les fiches de poste des ATEE des bois et du SPL soient remises à jour puisque cela a été fait pour ceux du SEJ. Mr Gibert n’en voit pas vraiment la nécessité et encore moins l’urgence. Pour l’instant c’est le travail des AAS des bois qui est revu, des groupes de travail sont en cours.

Pour nous, s’il n’y a pas d’urgence effectivement, il y a nécessité de le faire. Mr Derenne nous affirme qu’une fiche métier ATEE existe avec des spécificités selon le service mais nous n’en démordrons pas. En effet pour nous, il faut aller jusqu’au bout de la démarche de « chacun son métier et sa filière ».

Notre organisation syndicale, CGT EVSPC, profite de ce tract pour souhaiter à tous les agents
une bonne année 2017 .

Tous ensemble, nous continuerons à résister et à combattre pour préserver nos droits.

Lien sur fichier en PDF :