SYNDICAT CGT DE LA PETITE ENFANCE DES SERVICES PUBLICS PARISIENS
Bourse du Travail - 2e étage - Bureau 208 3, rue du Château d'eau - 75010 Paris.
Tel : 01 44 52 77 08
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : cgt-pe@hotmail.fr
Actualités par années :

LETTRE OUVERTE AUX PARENTS des établissements d’accueil de la petite enfance :

Lundi, 16 Juin, 2014 - 23
Lettre ouverte aux parents

Chers parents,

Le 12 juin, les personnels des établissements d’accueil ont voté pour une nouvelle Grève reconductible à compter du 19 Juin.

Encore une Grève à la DFPE? Oui, car les personnels des établissements d’accueil n’en peuvent plus. 

A la ville de Paris, le ratio d’encadrement retenu est d’une professionnelle pour 6,5 enfants. Ce ratio est mis en œuvre  sans tenir compte de la réalité, sur la base d’équipes abstraites : des agents qui n’auraient ni congés, ni absences et qui travailleraient 11h par jour (amplitude horaire d’ouverture d’un éta- blissement). Mais les personnels ont  des congés, parfois des absences, et des jours de travail d’un peu moins de 8h.

Alors que depuis l’après-guerre, nos métiers se sont professionnalisés, passant de la « garderie » à l’accueil individualisé, les normes décidées à l’époque ne sont même pas respectées par la Ville de Paris (1professionnelle pour 8 enfants qui marchent, 1 pour  5 enfants qui ne marchent pas). Par exemple (souvent, trop souvent) des professionnelles  se retrouvent seules avec 10 bébés à la pause mé- ridienne, ou seules avec plus de 10 moyens ou grands après 16h30, ou à deux dans des groupes surabondants. 

Le résultat ? Stress, fatigue, absences, épuisement professionnel, accidents du travail et maladies profession- nelles (affections péri articulaires, atteintes dorsolombaires), usure professionnelle accélérée,… Dans les établissements, une polyvalence non choisie s’impose alors à tous-tes : chacune,  de l’agent tech- nique à la responsable, étant appelée à « remplacer », bien au delà de ses missions.  Pour « remplacer », des agents sont ballotés d’établissement en établissement. Désormais, le nouveau règlement intérieur doit permettre de développer l’accueil occasionnel (une place attri- buée à un enfant lors de l’absence d’un enfant en « temps partiel »). Le tout devrait bientôt être géré par un logiciel informatique SIPE (avec des badgeuses) permettant de calculer les ratios à l’instant T et de « remplir » les établissements ou de balloter les professionnelles en fonction des besoins. 


Personnel surchargé, balloté, « remplissage » des établissements, bref beaucoup de maltraitance institutionnelle pour des professionnelles dont la mission principale est de garantir un accueil bienveillant pour chaque jeune enfant.

Trop c’est trop ! 

Il y a 3 ans, les personnels avaient gagné la création de postes supplémentaires et d’un corps de remplace- ment. 3 ans plus tard, force est de constater les mêmes difficultés : souffrance au travail, lassitude et colère.  En Novembre-Décembre dernier la Ville est restée sourde aux demandes des personnels.
Maintenant ça suffit !

Pour leurs conditions de travail et la qualité d’accueil, les personnels demandent :

  • La création immédiate de postes supplémentaires par établissement.
  • Le respect des missions, un corps de remplacement volontaire dans des règles respectueuses des agents. 


Rassemblement le jeudi 19 juin à partir de 10h sur le parvis de l’Hôtel de Ville. 

Tous ensemble !
 

Lien sur fichier en PDF :