Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

COMMUNIQUE DE CGT EPIC EAU DE PARIS JEUDI 20 MARS 2014

Vendredi, 21 Mars, 2014 - 10
EPIC EAU DE PARIS

 

DEMAIN VENDREDI 21 MARS 2014 :  4 EME JOUR DE GREVE

DES SALARIES VICTIMES DE L'AMIANTE A EAU DE PARIS

 

Résumé du 3 ème Jour : Jeudi 20 Mars 2013

 

Après la rencontre du 19 mars à l'hôtel de Ville, les salariés grévistes étaient plus déterminés.

Avec le soutien des élus présents, il était ressorti de cette rencontre que la Direction proposerait un cadre d'accord et un calendrier, sur la réparation du préjudice, dans la journée.

Toute la journée et toute la nuit les agents ont attendu, mais aucune proposition.

Déterminés fallait-il qu'ils le soient pour affronter les cordons de gardes mobiles et les barrières qui les attendaient autour du parvis.

Bref, ils ont réussi à imposer leur présence, sur le terrain de leur employeur.

Après le rassemblement coloré et très animé du matin sur la place de l'hôtel de Ville, les grévistes se sont dirigés vers le siège d'EAU DE PARIS.

En effet un rendez-vous de négociation devait se tenir à partir de 14h avec la Direction d'EAU DE PARIS.

Les grévistes ont imposé une délégation élargie pour participer à la discussion.

C'est environ une trentaine de salariés qui allaient s'exprimer et écouter, en direct, les propositions de la Direction.

Comme la délégation l'a précisé l'affaire de l'amiante et des HAP n'a pas fini de faire parler d'elle.

Elle comporte au moins 3 volets :

 

Le Premier : Les responsabilités :

Qui et jusqu'à quel hauteur, parmi les employeurs successifs, est responsable du préjudice subi par les salariés, non protégés face à ce risque majeur ? Sur ce sujet le débat devra être tranché par la justice. L'intersyndicale agira en ce sens.

 

Le deuxième  : La sécurité maximale : 

C'est à la Direction d'agir. Les CHSCT sont là pour mettre en lumière des possibilités. Mais déjà on a pu mesurer des différences de point de vue.

Si la Direction reconnaît que le risque zéro et le zéro amiante seront définitivement inatteignables, elle s'obstine à affirmer qu'en cheminement les salariés ne sont pas exposés à des valeurs supérieures à la Valeur Limite d'exposition :

C'est Faux !!!!!

Le troisième : La réparation :

La Direction a fait la proposition suivante :

Analyse du risque au travers des fiches d'exposition, salarié par salarié :

Soit deux instruments de mesure qui évalueront la compensation à accorder:   Premier instrument : L'ancienneté.
Deuxième instrument : La nature des activités menées par chacun au long de sa carrière jusqu'au 12 octobre 2012.

"Oui La compensation sera le congé de fin de carrière mais pas nécessairement"  (Ce sont les mots de la Direction) et  "s'il y a une compensation financière le montant n'a pas encore été calculé." Toujours les mots de la direction

Voilà sur le sujet AMIANTE HAP.

 


 

Pour le projet d'accord Indemnités de travaux sales et dangereux l'intersyndicale a présenté sa solution de déblocage :

La forfaitisation des ITS et ITD pour l'ensemble des salariés d'EAU DE PARIS pour tous les métiers prévus par cet accord. En revanche que la négociation continue sur ITS - ITD et Congé de fin de carrière pour tous les exposés aux milieux insalubres sales et confinés. A savoir tous ceux de la DIREP, la DRDQE, LA DIP, et la DD concernés par ces milieux.

Au sortir de la négociation,

les grévistes se sont réunis en assemblée et ont voté

la reconduction de la grève pour demain.

 

 

Lien sur fichier en PDF :