Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : cgt@us-cgt-spp.org
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

La restauration collective en danger... Pétition pour la sauvegarder...

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /homepages/34/d169115105/htdocs/us_2013/includes/menu.inc).
Samedi, 5 Juillet, 2014 - 09
La restauration collective en danger...

Lors du dernier conseil d’administration de l’ASPP, la CGT a exprimé toute son inquiétude devant la dérive constatée de la baisse de la fréquentation. Les résultats comptables ne sont pas bons :

Le résultat net en 2013 atteint – 407 000 euros.

On annonce d’ores et déjà un déficit de 845 000 euros pour 2014 !

Alors que celui-ci était encore positif + 646 000 euros en 2010, il a fondu comme neige au soleil.

Où allons-nous ? Où nous conduit cette mauvaise gestion ?

Depuis 2009, la baisse de la fréquentation se poursuit en s’amplifiant (- 3.5% en  2013),  alors que, pendant ce temps-là,  les prix augmentent (+ 4 % en 2013) !
Il s’agit bien là du résultat d’une politique qui ne prend pas véritablement en compte les problèmes récurrents.

• Depuis 2009, les fermetures de restaurants de proximité qui accueillaient notamment les ouvriers, employés n’ont pas été compensés. Pire encore, aucune ouverture de restaurants dans les arrondissements populaires à forte présence des agents n’a été envisagée.

De 19 restaurants en 2009, nous sommes passés à 17 restaurants aujourd’hui, soit moins  10 %
De 2 148 141 repas service en 2009, nous sommes passés à 2 088 469 repas l’an aujourd’hui, soit – 59 672 repas !!!!

La CGT est intervenue depuis des années, pour, par exemple, obtenir la baisse des droits d’accès aux petits salaires ou bien encore l’ouverture de deux tranches supplémentaires.
Cela a conduit à une augmentation de 0.40 centimes pour les catégories A et B, ce qui n’a pas empêché une augmentation sensible des entrées de ces catégories aux restaurants tandis que la chute des  repas de personnels de catégories C se poursuit (– 51 % en 2013) !

Pour rappel :

Droits d’accès aux restaurants

  • Cat 1 : gratuité jusqu’à l’indice 318
  • Cat 2 : 0,10 à l’indice 319 jusqu’à 349
  • Cat 3 : 0,56 à l’indice 350 jusqu’à 499
  • Cat 4 : 1,00 à l’indice 500 jusqu’à 649
  • Cat 5 : 1.50  supérieur à l’indice 65

Le coût du repas fabriqué s’établit en 2013 à 11,90 euros.

Devant cette situation alarmante, la CGT ne peut accepter la fin du repas, dit social, mis en place depuis quelques mois à notre demande pour moins de 3 euros. 

La ville de Paris et la direction de l’ASPP prennent la décision absurde, lors du dernier CA,  de supprimer ce repas dit « social » alors qu’il apporte toute satisfaction aux agents.

Toutes les organisations syndicales s’opposent à cette décision abusive.

La CGT a bien évidemment, voté contre, exprimant sa colère, devant le peu de considération exprimé par notre employeur.

Tous les chiffres sont au rouge, et rien ne laisse penser que les choses vont s’améliorer par enchantement.

La CGT rappelle :

  1. Qu’il est urgent d’ouvrir des restaurants de proximité afin d’accueillir les personnels qui n’ont que très peu de temps pour manger depuis la mise en place de la RTT.

  2. Qu’il faut revoir la politique des droits d’accès qui ne prend toujours pas suffisamment la réalité des rémunérations.

  3. Qu’il faut maintenir le repas dit « social » à moins de 3 euros dans tous les restaurants de la ville.

  4. Qu’il est urgent de redéfinir une politique d’accès aux restaurants pour tous,  quelques soient les horaires de travail ou les fonctions.

  5. Qu’il faut attribuer les tickets restaurants aux personnels qui ne peuvent jouir de la restauration collective au titre de l’égalité de traitement.

  6. Enfin, qu’il faut atteindre un véritable paritarisme sans voix prépondérante du président nommé par le maire de Paris et partager démocratiquement toutes les responsabilités au sein de l’association.  

La CGT mettra toute sa force de conviction pour sauver la restauration collective et faire aboutir nos propositions. La ville de Paris doit corriger la méthode de calcul qui permet d’attribuer sa subvention et ne plus reposer pour l’essentiel sur la masse salariale.

Il faut donner une bouffée d’oxygène financière afin de gagner le temps nécessaire et remettre le wagon dans le bon sens, au risque sinon, d’aller droit dans le mur !

Nous n’accepterons jamais que la restauration collective ne serve au final que les intérêts des personnels travaillant dans le centre de Paris, près de l’Hôtel de Ville.

ENSEMBLE FAISONS ENTENDRE NOTRE VOIX

L’ASPP PEUT ENGAGER UNE AUTRE POLITIQUE
ET REGAGNER LES AGENTS QUI S’EN DETOURNENT

Vous pouvez compter sur la CGT, ses militants, ses élus et mandatés
pour accompagner votre colère légitime

Avec la CGT syndiquez-vous et luttez avec nous !

Notre restauration collective est en danger et nous vous invitons à télécharger la pétition en fichier joint , la diffuser et la faire signer massivement.

VOUS POUVEZ EGALEMENT SIGNER

LA PETITION EN LIGNE

Ensemble , nous pouvons faire entendre notre voix et sauvegarder la restauration collective pour les agents de la Ville de Paris.

 

Lien sur fichier en PDF :