Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

GUERRE CONTRE LES FONCTIONNAIRES ET LES SERVICES PUBLICS EN GRÉVE LE 22 MARS !

Mercredi, 7 Mars, 2018 - 09
GUERRE CONTRE LES FONCTIONNAIRES  ET LES SERVICES PUBLICS, TOUS-TES EN GRÉVE LE JEUDI 22 MARS !

GUERRE CONTRE LES FONCTIONNAIRES ET LES SERVICES PUBLICS !
TOUS-TES EN GREVE LE JEUDI 22 MARS !

 


Supprimer 120 000 postes de fonctionnaires, recourir massivement aux contractuels, abandonner et privatiser des missions publiques, poursuivre les "réformes" qui aggravent les inégalités entre territoires, réaliser 16 milliards d’économies supplémentaires sur les collectivités les plus importantes ... Après le gel du point d’indice, l’instauration d’un jour de carence, la hausse de la CSG, c'est le nouveau plan de guerre du gouvernement contre les services publics.


Il veut aussi faire des performances individuelles, la part la plus importante de notre salaire, pour nous mettre en concurrence, mettre fin au déroulement de carrière et au statut des agents publics. Ce statut a été créé pour permettre de servir l’intérêt général et garantir la continuité des services rendus à la population.


Depuis des années, les attaques contre les services publics servent de prétexte à discréditer les agents et à de nouvelles casses.


Administrations, établissements scolaires, hôpitaux et collectivités territoriales, SNCF, en l’absence de moyens humains ou budgétaires, de nombreux services fonctionnent dans des conditions dramatiques, et l'’accès aux droits et aux services publics recule.


A Paris aussi


A la Ville de Paris, les choix de l'exécutif vont dans le même sens : baisse des effectifs, augmentation du temps de travail (suppression de la journée "mère" de famille, d'une partie des congés l'année de départ en retraite) ou intensification du travail (faire plus en moins de temps avec les restrictions sur les modalités de récupération des heures supplémentaires).


Alors que de nombreux collègues en contrat aidé vont être licenciés et non remplacés, ces mesures vont dégrader nos conditions de travail comme la qualité du service public. L'exécutif ne s'arrête pas là. Il remet en cause chacun de nos droits en particulier celui aux vacances avec la baisse de subvention à l'AGOSPAP.


De l'argent il y en a !


Macron ne cesse de faire de nouveaux cadeaux financiers aux grandes entreprises dont les profits explosent. Hidalgo affecte 145 millions d'euros aux JO. De l’argent il y en a pour développer les services publics, y créer massivement des emplois non précaires pour répondre aux besoins de la population, et améliorer les conditions de travail des agents.


L'HEURE EST À LA MOBILISATION UNITAIRE DE TOUS ET TOUTES !
JEUDI 22 MARS : JOURNÉE NATIONALE DE GREVE 14H BERCY VERS NATION


A l’appel de CFTC / CGC / CGT / FAFP / FO/ FSU / SOLIDAIRES

 

  • Dégel du point d’indice et rattrapage salarial
  • Création massive de postes d’agents publics pour répondre aux besoins sociaux : petite enfance, éducation, culture, santé, sport, logement, transports...
  • Titularisation des précaires !
  • Abrogation du jour de carence


Et à Paris :

 

  • Arrêt des suppressions de poste et création des effectifs nécessaires à commencer par la titularisation des collègues en contrat aidés
  • Maintien de l’ensemble de nos jours de congés et rétablissement des jours de congés supprimés.
  • Augmentation des subventions à l’AGOSPAP pour atteindre 3% de la masse salariale pour le budget de l’action sociale et accès pour les retraités aux prestations sociales
  •  

  AVEC LES CHEMINOTS !


Le statut des cheminots n'a jamais été un privilège mais des droits conquis : un (seul) jour de congé de plus, le même salaire moyen que tous les salariés, la possibilité de partir en retraite plus tôt mais un taux de cotisation plus élevé et une durée de cotisation (pour toucher une retraite à taux plein) qui s'aligne sur le régime général ! Les "privilèges" des cheminots ? Des billets de train gratuits et, comme pour les fonctionnaires, la garantie de l'emploi (sauf radiation) !


L'attaque du gouvernement ne sert qu'à accroitre la précarité et la mise en concurrence des salariés. Comme en Grande Bretagne, le résultat de la mise en concurrence dans ce secteur ce serait : des lignes fermées, des retards et des trains et des lignes délabrés, et pour finir des prix augmentés pour payer les actionnaires !


Pour l'égalité entre territoires, contre le réchauffement climatique, il faut redonner à la SNCF les moyens humains et financiers d'un grand service public du train accessible au plus grand nombre et gratuit !

  LE SERVICE PUBLIC, UN BIEN COMMUN A PRESERVER !


Tout ce qui est vital à l’être humain, doit être un bien commun, donc Service Public : L’Energie, l’Eau, l’Assainissement, les Transports, le Logement, l’Éducation, la Culture, le Sport, l’Hôpital …


Faut-il rappeler que le Service Public coute moins cher que le Privé, le Service Public, n’a pas d’actionnaires à rémunérer !


L’emploi public et la dette n’ont aucun lien. Christophe Rameaux, économiste :  https://youtu.be/zOqj33ozEr8

 

MANIFESTATION UNITAIRE JEUDI 22 MARS 14H00 BERCY VERS NATION

Lien sur fichier en PDF :