Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

AIDES SOCIALES, CE SONT LES RICHES QUI NOUS COÛTENT UN « POGNON DE DINGUE » !!!

Mercredi, 4 Juillet, 2018 - 13
AIDES SOCIALES, CE SONT LES RICHES QUI NOUS COÛTENT UN « POGNON DE DINGUE » !!!

AIDES SOCIALES, CE SONT LES RICHES QUI NOUS COÛTENT
UN « POGNON DE DINGUE » !!!

 

Les aides sociales, « Un pognon de dingue » pour Macron qui attaque la protection sociale au profit des plus riches.

Emmanuel Macron s’attaque un des derniers pans du système de protection sociale français : la solidarité.
Notre Sécurité sociale fonctionne selon ce principe : les actifs cotisent pour payer les pensions des retraités et les cotisations sociales servent à soigner ceux qui tombent malades...

30 ans de politiques de cadeaux aux entreprises pour inciter à l’embauche n’ont pas fait reculer le chômage et la pauvreté. Par contre, ces cadeaux se sont faits au détriment de la protection sociale : des soins de moins en moins remboursés, des complémentaires qui augmentent leurs tarifs, des retraités qui voient leurs pensions baisser et l’âge de la retraite sans cesse repoussé. La protection sociale solidaire est attaquée mais est encore debout !

Pour Macron, il faut en finir avec ce système (ce qu’il en reste) qui coûterait trop cher et il faut...remettre les pauvres au travail. Macron manifeste de nouveau son mépris pour les pauvres et un soutien aux plus riches. Car les grands patrons souhaiteraient ne plus rien avoir à verser à la sécurité sociale. Et gagner beaucoup d’argent en privatisant complètement le système de santé…

 

CE SONT LES PLUS RICHES QUI SONT LES « ASSISTÉS » !


Ce qui coûte cher ce sont les dizaines de milliards de cadeaux fiscaux aux entreprises et aux plus riches : CICE de Hollande, suppression de l’impôt sur la fortune par Macron, suppression de cotisations sociales (branche famille de la sécurité sociale) ... Les aides sociales et les minima sociaux représentent 70 milliards de dépenses (3 % du PIB), l’assistance aux plus riches est évalué à environ 200 milliards !!!

Des riches bien « assistés » et qui se portent donc pour le mieux. La France est championne du monde des dividendes versés aux actionnaires au détriment des salariés : les grands groupes français reversent plus de deux tiers de leurs bénéfices à leurs actionnaires sous forme de dividende (27% au réinvestissement et 5% aux salariés).


En 2017, les entreprises du CAC 40 ont dégagé près de 95 milliards d’euros de bénéfices, soit une hausse de 24,1 %. Chaque année, l’exil fiscal des riches représente 80 milliards € de manque à gagner pour l’État. En 2016, la fortune de Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH, est passée de 38 à 47 Milliards, une hausse de 15 000 euros par minute.

Une pluie de cadeaux, pour qui ?


Selon le Collectif pour un Audit Citoyen de la Dette (CAC), il y a plus de 500 niches fiscales en Frances, représentant une perte de recettes de 150 Milliards € chaque année. En voici quelques exemples parmi d’autres.


• 35 Milliards € = Exonérations de cotisation sociale perçues aux entreprises 
• 27 Milliards € = Crédit « impôt compétitivité emplois », perçus par les plus grandes entreprises
• 6 Milliards € = Crédit « impôt recherche », perçus également par les plus grandes entreprises
• 5 Milliards € = Réforme de l'impôt sur la fortune, rendus aux très riches
• 80 Milliards € = Exil fiscal

TOTAL = 153 Milliards €

                               

UN POGNON DE DINGUE !?! …

Lien sur fichier en PDF :