Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

Devenir des laboratoires du Service Parisien de Santé Environnementale (SPSE)

Mercredi, 12 Septembre, 2018 - 09
Devenir des laboratoires du Service Parisien de Santé Environnementale (SPSE)    Les belles paroles et la réalité !

Devenir des laboratoires du Service Parisien de Santé Environnementale (SPSE)
   Les belles paroles et la réalité !

 

 

Il y a eu les beaux discours et les promesses de déploiement de moyens, à l’occasion de la réorganisation des laboratoires intervenants dans le domaine de l’hygiène et de la santé environnementale. Maintenant, il s’agit de nous faire croire à des « opportunités » dans le cadre du processus engagé de session du site Eastman ; avec le projet de relocalisation des laboratoires, où l’on fait miroiter aux personnels la pérennité des laboratoires qui seraient relocalisés, en n’ayant de cesse d’entendre que ce service est devenu essentiel à la ville de Paris. Il est même martelé au plus haut niveau que la lutte contre la pollution et la défense de l’environnement sont des priorités.
La réalité, c’est tout le contraire !

 

  • L’accueil du SPSE sur le site Eastman : lamentable, aucun recrutement depuis près de 2 ans, suite à 2 départs en retraite, les personnels sont en souffrance sur cette mission pourtant essentielle ! Mais que fait la DASES ? en réponse elle affecte, en sureffectif, une personne en situation de handicap, alors que le site n’est absolument pas conçu pour l’accès aux personnes à mobilité réduite et sans prévoir le moindre aménagement.
  • Effectif de technicien totalement délaissé, avec pourtant pas moins de 5 départs depuis l’annonce du projet de déménagement et beaucoup de départ en retraite à venir.
  • Formations : budget divisé par 2 alors qu’il avait été annoncé des moyens supplémentaires à l’occasion de la réorganisation. Mais aucun scrupule, cela n’empêche pas la DASES de se gargariser d’avoir tenu ses promesses de formations réalisées alors qu’elles ont été pour la grande majorité des formations internes qui ne lui ont rien couté.
  • Toujours aucun arbitrage concernant le déménagement du SPSE du site Eastman alors qu’il s’agit d’une somme conséquente estimée à environ 50 millions d’euros !
  •  

Par contre, il est surprenant de constater l’augmentation de l’effectif du DAST de 3 postes d’ingénieurs ! Cela rappel étrangement les prémisses de la mise en place du 3éme scénarii concluant le rapport du cabinet d’audit BIO BY DELOITTE (fermeture des laboratoires et création d’un cabinet d’expertises).
Voilà la réalité, les discours de la direction déguisent les faits pour masquer une véritable réduction des effectifs et des moyens pour les laboratoires du SPSE !
La CGT y voit des réelles preuves d’une volonté tout autre pour ces laboratoires : leurs démantèlements !

La CGT continue de défendre ces missions de services publiques qui doivent rester en régie et revendique avec les personnels :

  • Le recrutement de deux agents d’accueil, parce que c’est une mission essentielle au fonctionnement d’un service répondant à l’ensemble des directions de la ville et aux parisienn.e.s sur ces questions d’actualités que sont celles de la santé et de l’environnement.
  • Un concours d’au moins 10 postes de techniciens pour le premier semestre 2019 et le recrutement immédiat sur les postes actuellement vacants, y compris sur les postes de catégorie C, au SPSE.
  • Le maintien des personnels et des activités sur le site G Eastman.

 

Paris le 5 septembre 2018.

 

 

Lien sur fichier en PDF :