Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

« Du travail, je traverse la rue, je vous en trouve ! »

Mercredi, 19 Septembre, 2018 - 21
« Du travail, je traverse la rue, je vous en trouve ! »

« Du travail, je traverse la rue, je vous en trouve ! »

 

À un jeune homme de 25 ans qui expliquait ne pas trouver du travail dans l'horticulture, en dépit d’une recherche active, le président de la République a conseillé au tac-au-tac de changer de secteur : « dans l'hôtellerie, les cafés et la restauration, dans le bâtiment, il n'y a pas un endroit où je vais où ils ne me disent pas qu'ils cherchent des gens. Pas un ! Hôtels, cafés, restaurants, je traverse la rue, je vous en trouve ! Ils veulent simplement des gens qui sont prêts à travailler. Avec les contraintes du métier".

Macron explique que pour travailler, il suffit de vouloir travailler !

Plus de 10 millions de demandeurs d’emploi et de travailleurs pauvres occasionnels.

Une insulte pour les 6,7 millions de demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels inscrits à Pôle emploi (catégories A, B, C, D, E).  Rappelons qu’une personne inscrite à Pôle emploi sur deux ne perçoit aucune indemnité et que plus de 92 % des demandeurs d’emploi indemnisés recherchent activement un emploi.

Une insulte aussi pour toutes celles et tous ceux qui ne sont pas comptés dans ces 6,7 millions de demandeurs d’emploi (997 500 foyers bénéficiaires du RSA, 1 300 000 de foyers bénéficiaires de la prime d'activité, etc.…) un total de plus de 10 millions de demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels.

Du travail dans la restauration, et en même temps…

La restauration n’est donc pas la recette miracle contre le chômage de masse !

D’autant que le turn over est lié aux conditions de travail et de rémunération du secteur : salaires insuffisants, heures interminables et souvent non payées, management humiliant très répandu.

Les contrats de 39h sont légion, mais souvent, les plannings réels ne sont pas à moins de 70 heures, avec des journées de 14h et des conséquences désastreuses pour la santé (y compris la pharmacopée permettant de tenir le rythme).

Les passages au pourcentage ou au fixe se font aussi souvent selon l’intérêt du patron (fixe pour une grosse affluence, pourcentage pour une journée peu remplie...).

 

UD CGT PARIS

CHIFFRES DU CHÔMAGE DÉCEMBRE 2017 : Précarité durable ? Non merci ! 

lundi 29 janvier 2018

Précarité

La revue du Comité CGT des travailleurs privés d’emploi et précaires jeudi 13 septembre 2018
La revue, trimestrielle, du Comité CGT des travailleurs privés d’emploi et précaires fait peau neuve.

Ce numéro 89 traite de la casse de Pôle Emploi, aborde des aspects pratiques auxquels sont confrontés chômeurs et précaires, et relaie les luttes gagnantes ou en cours.

Vous pouvez le télécharger ici