Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

Dernières nouvelles des Catacombes

Jeudi, 27 Septembre, 2018 - 12
Dernières nouvelles des Catacombes

Dernières nouvelles des Catacombes

 


Tentatives de déstabilisation - Manque de visibilité sur le respect des engagements - Maintien du flou artistique et amateurisme sur l'organisation du travail et les missions des agents ...


Un ossuaire de mauvais augures pour la réouverture !
À quelques jours de la réouverture au public des Catacombes la direction semble vouloir jouer avec le feu ... petit florilège :

Suite au mouvement de grève de mai-juin 2018, Paris Musées avait pris un certain nombre d'engagements formalisés par un protocole de fin de conflit signé par la directrice générale, qui  stipulait, entre autre, que :

 

  • 6 agents titulaires supplémentaires seraient affectés au site à la réouverture, en augmentation nette de l'effectif théorique  (2 en équipe du matin, 4 en équipe du soir),
  • les temps partiels accordés seraient compensés par un sureffectif ponctuel. Deux agents étaient jusqu'à présent en temps partiel, et les audiences de négociation avaient pointé cette possibilité offerte aux agents comme un outil efficace de compensation de la pénibilité.
  • un cadre A devait être recruté pour reprendre en main la gestion du site, arrivé à un niveau de délitement tel, que notre grève du printemps fût inéluctable, et qu'au diapason du réchauffement climatique, l'automne pourrait également être très chaud.


À l'heure actuelle, aucune nouvelle positive ne nous est parvenue concernant des nouvelles recrues. Au contraire, les rumeurs enflent autour de l'échec de la stratégie de recrutement de la direction, caractérisée par une volonté en demi-teinte et des contre-incitations hypocrites.


Le cadre de catégorie A qui devait venir soulager l'équipe d'encadrement n'a pas encore été recruté.


Il semble que la direction n'ait pas trouvé d'agents titulaires disposés à renforcer l'équipe ... Pourquoi la direction, qui ne se donne pas les moyens d'une bonne gestion interne des solutions, ne crée-t-elle pas les postes dont elle a besoin, par exemple en titularisant d'anciens vacataires, qui ont donné satisfaction ?


Sans doute préfère-t-elle maintenir un volant important d'agents précaires, qui fileront droit sous les injonctions d'ouverture du site dans des conditions dangereuses.


Comble de la mauvaise foi, aux agents qui demandent à changer de cycle (matin ou soir) ... la DRHRS leur propose des postes dans d'autres musées ! La volonté d'éclater le collectif victorieux est aussi luminescente qu'indécente, et témoigne de l'impuissance de nos interlocuteurs.


Les temps partiels qui devaient être compensés dès juillet ne l'ont toujours pas été ... bien au contraire, la direction ne se préoccupe pas du recrutement et de l'effectif nécessaire, mais elle refuse de renouveler des temps partiels à des agents, les mettant en concurrence entre elles.


Pourquoi la direction ne cherche pas à rendre attractif le travail sur ce site, en encourageant les temps partiels, qui permettent de réduire la pénibilité ? Quid de la volonté partagée autour des négociations du mois de juin de féminiser les équipes ?

Au lieu de cela la direction tente d'isoler la camarade qui s'est vu confier un mandat syndical :

 

  • Maintien d'un niveau d'IFSE inférieur à ses collègues masculins malgré l'harmonisation négociée ;
  • Refus du renouvellement de son temps partiel ;
  • Pressions hiérarchiques locales nuisant à l'application des droits syndicaux, par le refus de prise en compte des temps de compte-rendu ;


Avec l'aide de la CFDT, qui dénonce au fil des commissions du CHSCT le supposé sexisme des agents des Catacombes sans y être mandatée par les collègues, sans se préoccuper des turpitudes des dirigeantes, la direction tente-t-elle de coupler les vieux ressorts de l'entrave à l'exercice du droit syndical, de la criminalisation de la classe ouvrière et de la doctrine diviser pour mieux régner ?


Notre réponse à ces obscurs louvoiements sera claire et droite : unité & solidarité entre toutes et tous !


L'imminence de la réouverture du site, prévue le mardi 2 octobre, permet de douter que toutes les solutions soient trouvées à temps.

 


Camarade, rejoins un syndicat et combat pour tes droits !


Ne fais pas confiance aux experts du syndicalisme, qui négocient à ta place, échappent au turbin,

et bénéficient des promotions canapés !


Assemblée Générale = Riposte Syndicale !

 

 

Lien sur fichier en PDF :