Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

Elections Professionnelles : LE BILAN HIDALGO ET LE BILAN CGT !

Mercredi, 17 Octobre, 2018 - 18
LE BILAN HIDALGO ET LE BILAN CGT

Elections Professionnelles : LE BILAN HIDALGO ET LE BILAN CGT

UNE Mairie qui attaque !
Nos résistances, victoires et espoir !


Le ressenti de la majorité des agent·e·s avec qui nous discutons est sans appel : Tous.tes vivent une détérioration accélérée de leurs conditions de travail depuis la mandature Hidalgo :


Sous couvert du vernis marketing de modernisation, sa première action envers le personnel a été le lancement de fusions-restructurations brutales dont la réduction de 27 à 20 directions avec suppression d’emplois et augmentations des missions. S’ajoute un plan de vente de l’immobilier de la ville avec une raréfaction des services publics au centre-ville et des déménagements réguliers des agent·e·s avec son lot de dysfonctionnements comme à Bédier, rue Lobau, avenue de France. Ces aberrations lors des déménagements répétés de collectif de travail entrainent très souvent mal être, ressenti de ne pas être entendu, absence de prise en compte de la santé des agents.


Suite à nos alertes, on aurait pu attendre que la Mairie comprenne les dégâts de ces restructurations et ferait attention aux collègues comme dans le cadre du récent transfert des agents de préfecture de Police. Il n’en est rien; la ville a voulu changer leurs cycles d’horaires des agents et a freiné des pistes pour leur permettre d’être accueilli dans les meilleures conditions.


Baisse des emplois, polyvalence imposée et précarité ne cessent d’être dénoncées, ca n’y fait rien. Au lieu d’essayer d’intégrer tous les agent·e·s en contrats aidés et autres précaires dans ses effectifs vue que la ville a besoin des collègues pour faire fonctionner les services, la ville touche au temps de travail des agents pour les faire travailler plus sans contrepartie : suppression de la journée « mère de familles », restructurions des jours de récupérations, proratisation des congés de l’année de la retraite, attaque des modalités de prise des heures de récupération, sans compter le travail du dimanche dans les bibliothèques !


La Ville a aussi développé la privatisation comme Auto lib/Vélib/stationnements avec un bilan catastrophique : ça coute plus cher, les salarié·e·s sont malmené·e·s et le service public se dégrade !


Enfin, alors que la ville n’investissait pas grand-chose dans les œuvres sociales, elle a raboté les prestations sociales de l’Agospap (23 millions en moins), notamment pour l’aide aux vacances des familles. Au même moment, pour les JO, Mme la Maire a dépensé 1,5 million d'euros au Pérou !

CE QUE LA CGT A FAIT ... CE QUE LA CGT A GAGNE :


La CGT et les agent·e·s ont défendu pied à pied les conditions de travail et une autre vision des services publics.  Quelques exemples de nos batailles et de nos victoires à vos côtés :


DANS LE CADRE DES RESTRUCTURATIONS :


Sur le changement des cycles horaires Agents de logistiques générales : la Mairie voulait passer en force et imposer de nouveaux cycles horaires dans toutes les mairies. Aujourd’hui, c’est une minorité qui les ont appliqué.


- Dans le cadre des déménagements, la CGT a obligé la ville à mieux prendre en compte les besoins des agents comme l’exige ses obligations légales (Mobilisation sur Bédier, Morland..)


Lors de la réforme des Maisons des associations, reconnaissance des besoins d’emplois pourvus notamment par les CUI avec 10 postes créés. Ça reste en deca des besoins mais c’est un bon début !


POUR L'EMPLOI :

 

  • Une grève dynamique aux catacombes pour gagner sur la création de 6 postes  supplémentaires  !
  • Des déprécarisations avec de nouveaux recrutements sans concours pour 70 CUI administratifs, la poursuite du plan de titularisation, notamment pour les agents de ménage.
  • La reconnaissance de faux vacataires grâce notamment à des actions en justice
  • Un cadre B dans chaque école pour janvier 2019
  • Création de postes suite à grève il y a 2 ans dans la petite enfance 
  • Création d’emploi dans les bibliothèques suite à la réforme imposée du travail du dimanche

POUR LES SALAIRES :

Grâce à des mobilisations significatives, nous avons obtenu ici et là des primes : Aux catacombes, 3975, NBI ZUS pour les EPI, des bibliothèques, Prime transports, MVAC …
Un recul sur les baisses de subvention à l’Agospap.


POUR NOTRE SANTE !


Des protections pour les secteurs à travail pénible sur le plan physique : des habillements de protection de meilleure qualité à la DPE ; des aides pour les remontées des ordures sur berges ;


Reconnaissance progressive des Risques Psycho sociaux et baisse du seuil de tolérance par les agent·e·s sur le mal être au travail.

 

POUR L'EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : 


La création d’une commission CHSCT sur la prévention et lutte contre violences sexistes et sexuelles au travail pour améliorer prévention et accompagnement et obliger la ville à respecter ses obligations d’employeur.
Vers un véritable plan de remplacement des congés maternité suite à nos interventions sur le respect de la santé des femmes enceintes et de leur équipe.
Pour obtenir un vrai plan d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, il faudra se mobiliser !

LA CGT VILLE DE PARIS INSCRITE DANS LES MOBILISATIONS NATIONALES ET SOLIDAIRE DU PRIVE !


La CGT agit au sein de la ville pour des ratios à 100 %, mais cela ne suffit pas pour contrer les politiques d’austérité contre les services publics et le monde du travail.

C’est pourquoi, la CGT prend part aux  mobilisations pour défendre le code du travail (loi El Khomri et loi Macron),  et sur les services publics pour améliorer les salaires et pour le dégel du point d'indice (automne et printemps 2018). Nous avons été de tous les rassemblements pour résister à la casse de notre modèle social que nous défendons en travaillant dans les services publics.

 

Pour gagner plus et travailler dans de bonnes conditions et avec une sécurité de l’emploi et de carrière, nous devons être plus nombreux à nous mobiliser…


POUR GAGNER PLUS, SOYONS PLUS NOMBREUX A nous engager !


VOTEZ CGT !

 

Lien Vidéo - Le 6 décembre, je vote CGT ! 2'13''

 

Lien sur fichier en PDF :