Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

Samedi 8 mars 2014 : Journée Internationale des Droits des Femmes.

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /homepages/34/d169115105/htdocs/us_2013/includes/menu.inc).
Vendredi, 7 Mars, 2014 - 16
Samedi 8 mars 2014 : Journée Internationale des Droits des Femmes.

Mobilisé e s pour faire de l’égalité une réalité

 

1944 Droit de vote et d’éligibilité des femmes.

1946 Arrêt des abattements sur les salaires féminins.

1965 Droit des femmes à avoir un emploi sans l’autorisation de leur mari.

1975 Droit à l’IVG libre et gratuite.

1998 Loi instaurant la parité en politique.

 

Le 1er février 2014, des milliers de femmes espagnoles se sont mobilisées contre le projet du gouvernement espagnol interdisant l’IVG en Espagne par une loi scélérate.

Le même jour, dans le monde entier, et en France dans de nombreuses villes en particulier à Paris, près de 40 000 personnes ont manifesté en soutien aux femmes espagnoles le droit à disposer de leur corps.

Leur slogan : Pour les droits des Femmes, c’est nous qui décidons.

Cette manifestation a été une réussite et les femmes, attachées au droit à l’avortement, continueront à le défendre !

D’ailleurs, des mobilisations locales le prouvent. Le centre IVG de l’hôpital Tenon a été ré ouvert avec plus de moyens.

 

Les droits des femmes menacés chaque jour un peu plus

L’égalité reste toujours un combat et une lutte.

Car :

    27 % c’est le chiffre de l’écart salarial entre les femmes et les hommes.

    80 % c’est le chiffre des tâches ménagères assumées par les femmes.

    Tous les 3 jours, 1 femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint.

 

La crise économique frappe plus durement les femmes. Dégradation des conditions de travail, Temps partiel imposés, chômage, salaires diminués etc... Les inégalités salariales, la précarisation de l’emploi et l’augmentation du chômage toujours dans les faits pénalisent toujours plus les femmes.

Les politiques d’austérité ont pour conséquences la réduction des moyens. Ainsi, la fermeture des centres IVG, de maternités et d’urgence médico-légales (qui accueillent les femmes victimes de violences) portent atteinte à la liberté des femmes à disposer de leur corps ; Uniquement à Paris, c’est, pour l’an passé, le Centre IVG de l’hôpital Saint Antoine qui a fermé. Cela veut dire une démultiplication des demandes dans les autres centres IVG de la Capitale. Les intimidations gouvernementales en faveur de la fermeture de l’hôpital de l’Hôtel Dieu aussi sont des injures faites aux femmes.

Les attaques contres les services publics, en particulier dans la santé, l’éducation, la petite enfance, sont avant tout des attaques contre les femmes car elles sont à la fois la main-d’œuvre principale (comme les sages femmes en lutte depuis plusieurs semaines) et les principales usagères.

 

L’égalité est un combat de chaque jour.

A Paris, les intégristes catholiques de « SOS Tout Petits » tentent une intimidation mensuelle devant l’hôpital de Port Royal après avoir manifesté pendant deux ans devant l’hôpital Tenon.

Mais, les femmes ne se laissent pas faire et le combat quotidien qu’elles mènent dans leur vie, au travail ne leur fera jamais baisser les bras.

 


Le droit à disposer de son corps

pour toutes les femmes doit le rester.

Défendons toutes et tous ensemble l’égalité des droits

et le droit à disposer de notre corps !

Manifestations

 

Lien sur fichier en PDF :