Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

ANNE HIDALGO ET LE « GRAND DÉBAT » : UNE DÉCISION INDIGNE !

Mercredi, 23 Janvier, 2019 - 11
ANNE HIDALGO ET LE « GRAND DÉBAT » : UNE DÉCISION INDIGNE !

ANNE HIDALGO ET LE « GRAND DÉBAT » : UNE DÉCISION INDIGNE !

 

La maire de Paris décidé de mobiliser les moyens et les personnels de la Ville pour le grand « débat national » décidé par le président des riches.

L’US CGT Ville de Paris s’indigne de cette décision et appelle les agents et les parisien-ne-s à boycotter cette mascarade.

Depuis deux mois, des centaines de milliers de personnes manifestent.

En dépit du voile médiatique, il devient évident qu’une violence policière inédite s’est déchainée. Le bilan est le plus grave pour un mouvement social en temps de république :

des milliers de gardes à vue (le plus souvent sans poursuite), des centaines de blessés dont près d’une centaine de mutilés (mains arrachées, yeux crevés, joues perforées, mâchoires défoncées…). Des armes non autorisées dans les autres pays européens sont utilisées en dépit de la demande d’interdiction des associations de défense des droits de l’homme et du défenseur des droits.

Des mesures liberticides sont massivement utilisées : des milliers d’arrestations « préventives », des interdictions de toute manifestation dans de nombreux départements et parfois pendant plusieurs jours, des confiscations arbitraires… Des personnes sont condamnées à de la prison ferme pour le seul fait d’avoir appeler à manifester.

Le gouvernement veut prendre de nouvelles mesures liberticides venues la droite : interdire à des personnes de manifester par décision administrative en l’absence de toute condamnation.

 

Le « grand débat » est une mascarade alors que Macron lui-même annonce qu’il n’y aura de changement de CAP dans sa politique.

Rien sur le SMIC ou les salaires ni sur les pensions de retraite qui baissent, ni sur les multiples cadeaux fiscaux aux ultra-riches (ISF) ou baisses de charges dont bénéficient des entreprises qui licencient.

Macron nous propose même de choisir les service-publics qu’il faudrait financer et ceux qu’il faudrait supprimer !

Pire, alors que mobilisation en cours met au cœur du débat la justice sociale et fiscale, Macron met en débat des propositions de l’extrême-droite concernant l’immigration.

Après le refus de verser une prime exceptionnelle aux agents de la Ville, la décision d’Anne Hidalgo de cautionner la politique du président des riches est une honte.

C’est cautionner deux mois de répression sanglante, une mascarade de débat,  les manœuvres de division qui font le fond de commerce de l’extrême-droite.

 

Agents, parisien-ne-s.

Pour la justice sociale, pour la démocratie

Tous-tes dans les samedis ou la CGT se mobilise.

(Rendez-vous à suivre).

Lien vers la Conférence - Débat dit de "Consensus" comprenne qui voudra ! : https://www.paris.fr/conferencedeconsensus

Lien sur fichier en PDF :