Accueil
bienvenus a la CGT
 
Comme plusieurs dizaines de milliers de salariés, vous venez de faire le choix de rejoindre la C.G.T.

Quelles que soient vos motivations, vous exprimez ainsi la volonté de ne pas rester isolé, d’être acteur de votre avenir, de prendre en mains vos affaires. La C.G.T. vous invite à prendre votre place dans l’action et l’activité syndicale, à vous investir, à vous y épanouir, car la C.G.T. ce n’est pas « les autres », qu’ils soient responsables ou délégués, élus ou mandatés.

La vraie force de la C.G.T., c’est l’action conjuguée et cohérente de ses 700 000 adhérents pour améliorer la situation de toutes et tous.

La C.G.T., vous lui faites confiance pour vous aider à défendre vos revendications, à gagner le procès social ; elle vous fait confiance.

C’est vous qui la construisez. Son avenir, sa pérennité son entre vos mains ! Les quelques fiches de ce livret se proposent de vous faire découvrir succinctement votre syndicat.

Pour aller plus loin, il existe des formations syndicales auxquelles ont droit tous les syndiqués. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre syndicat pour en savoir plus…
 
 
CONSOLIDER LES DROITS
 

Le système social français s’est construit sur des règles et des droits acquis au fil des années par les luttes des salariés pour organiser leur protection individuelle et collective.
 
 Ces droits peuvent être issus du Code du travail, socle minimum de droits sociaux pour tous les salariés quelle que soit leur profession, mais c’est aussi les conventions collectives, socle minimum dans la branche professionnelle organisée nationalement, régionalement ou départementalement. Il peut également exister des conventions collectives d’entreprise ou de groupe.
 
 Défendre ses droits, c’est :
 

  •  Les connaître, en s’informant auprès des militants C.G.T., de ses élus et représentants du personnel.
     

  • Les utiliser, en les faisant vivre et respecter.
     

  • Les développer pour conquérir de nouvelles garanties sociales de haut niveau pour tous les salariés.


C’est le rôle de l’organisation syndicale, c’est possible avec la C.G.T. !
 
 Un droit n’est jamais définitivement acquis. En permanence le patronat, le gouvernement tentent de les remettre en cause. Les défendre, en acquérir de nouveaux, nécessitent un travail continuel, une lutte incessante qui ne peut être que collective et solidaire avec le plus grand nombre de salariés.
 
 Le constat de l’insuffisance des droits pour les salariés justifie les propositions de la C.G.T. pour plus de citoyenneté et de démocratie à l’entreprise.

 
 
ÊTRE PLEINEMENT ACTEUR DE SON ORGANISATION
 

La formation syndicale est un droit pour tous les salariés et les privés d’emploi, qu’ils soient syndiqués ou non, elle doit être dispensée sous couvert d’une centrale syndicale représentative.

Chaque salarié a le droit de s’absenter 12 jours par an en formation syndicale. Toutefois le total des jours d’absence annuel dans une entreprise est limité (par exemple : 36 jours pour 50 salariés et 60 jours pour 100 salariés). La C.G.T. revendique l’augmentation de ces droits.

Les modalités sont similaires dans les secteurs public et privé, même si elles se réfèrent à des bases législatives différentes (Code du Travail pour le secteur privé, statuts pour les fonctionnaires ou les entreprises publiques).

La différence porte sur la couverture salariale de l’absence : il n’y a pas de perte de salaire dans le secteur public. Pour le privé, sauf en cas d’accord d’entreprise, la compensation est souvent très faible. La C.G.T. revendique la prise en charge intégrale des salaires pour tous.

La C.G.T. ambitionne la participation de tous les syndiqués à la formation syndicale dès leur adhésion.

C’est ainsi leur offrir l’acquisition de connaissance et de compétences leur permettant d’être pleinement acteurs dans leur organisation, de prendre des responsabilités et de participer à l’activité.

La C.G.T. propose plusieurs types et niveaux de formation, de caractère général ou spécifique, ouverts à tous les syndiqués, qu’ils aient ou non des responsabilités syndicales.

Ces formations sont organisées, selon les cas, à différents niveaux : l’entreprise, local, régional, national….
 
 
S’INFORMER EST DÉCISIF !
 

La liberté d’action de chaque syndiqué commence par son information. Construire la C.G.T., ses positions, sa force, être acteur de son syndicat, suppose de posséder tous les éléments utiles à sa propre réflexion.

Il s’agit aussi de connaître les évènements de son entreprise comme ceux de son environnement, l’analyse de la C.G.T. pour en débattre avec ses collègues de travail.

C’est pourquoi, l’abonnement à la presse confédérale au travers de ses trois journaux, la NVO, Options (pour les ingénieurs, cadres et techniciens), Vie Nouvelle (pour les retraités) est proposé à chaque syndiqué en sachant que le 47ème Congrès a commencé une réflexion sur l’intégration de cette presse confédérale dans la cotisation.

Cette presse apporte une ouverture sur le monde du travail, utile pour solidariser les intérêts de tous, construire des luttes qui unissent tant au plan local qu’au plan national, européen et international.

Le syndiqué doit pouvoir échanger collectivement avec les autres syndiqués, donner son point de vue lors des réunions régulières de son syndicat pour décider ensemble.

C’est cet aller-retour qui fait de la C.G.T., avec ses adhérents, un syndicat démocratique.
 Plan du site  -  Webmaster  -  Mentions légales  -  Contact      Haut de Page