Vélib’ l’échec continue : la Ville lance un audit… pour analyser le naufrage ?

Jeudi, 12 Juillet, 2018 - 17
Velib le naufrage

Alors que le service Velib’ est carrément naufragé, la Ville de Paris vient de lancer un audit par l’Inspection générale de la Ville sur ce fiasco, et laisse encore 3 mois à Smovengo (la société prestataire chargée de Velib’) pour « développer le réseau Vélib’ »…

Même après le naufrage la Ville continue donc à laisser faire Smovengo ?

Pourtant depuis le début, Smovengo n’a respecté aucun de ses engagements que ce soit auprès de la ville de Paris, des usagers ou des salariés de l’entreprise.
Il faut savoir que Smovengo a licencié ses salariés en grève. Ceux -ci réclamaient simplement que Smovengo respecte ses engagements sur les questions salariales (taux de majoration du travail de nuit, prime panier). Et, bien avant la grève, ces salariés dénonçaient déjà les pratiques de Smovengo car elles ne permettaient pas d’assurer le service Vélib’.

La ville a fait le choix non seulement de ne pas écouter les salariés et, en pleine grève, de mettre les moyens du service public au service de l’entreprise privée…
Ainsi aujourd’hui, la seule réponse est donc un « audit » et un nouveau délai pour Smovengo... La Ville de Paris a de drôle de manière de prendre ses responsabilités !
Cela est d’autant plus choquant quand la Ville de Paris vient de dénoncer le contrat Autolib’ car Bolloré réclamait de l’argent à la suite des pertes financières engendrées par le service.
Qu’attend la Ville pour dénoncer ce contrat, et faire de Vélib’ un véritable service public en reprenant tous les salariés.

Soutien aux salariés !

Comme toujours, les premiers à trinquer ce sont toujours les salariés. Les agents de Vélib les premiers a avoir dénoncés Smovengo paient la facture. La société leur a même imputé le mauvais fonctionnement du service Velib’ (eh oui c’est toujours la faute des autres).
Le soutien aux salariés est donc une urgence car ils sont la seule solution pour faire fonctionner Vélib’ à nouveau : s’appuyer sur l’expertise des salariés pour faire redémarrer le service et ainsi créer un véritable service public.

Pour les aider, le soutien financier et notre participation aux rassemblements en appui à leur bataille pour être réintégrés est indispensable.
Et aussi pour que le service Vélib’ à Paris devienne un vrai service public.

La pétition pour dire non au licenciement collectif des agents Vélib en grève

La cagnotte de soutien

La page Facebook des grévistes de Smovengo