Une colère qui s’amplifie ! Exprimons-la et agissons ensemble !

Mardi, 4 Décembre, 2018 - 11
Gagner ensemble c'est possible

Alors que depuis plusieurs semaines, la colère gronde dans le pays (blocage et manifestations des « gilets jaunes », grève de raffinerie, mobilisations contre le chômage et la précarité et pour le pouvoir d’achat du 1er décembre, mobilisation des lycéens), le gouvernement reste sourd. Il n’annonce rien de concret sur le plan écologique ou sur le plan de l’augmentation des salaires et des minimas sociaux.

Les différentes contre réformes (loi du 16 décembre 2010, HPST, MAPTAM et NOTRe de 2016) n’ont eu de cesse de détruire les services publics de proximité : dans nos collectivités, dans les hôpitaux, dans les services de l’État…

Tous les services publics, transports en commun, eau, logement, services de santé, aides à la personne, aide sociale à l’enfance, services culturels, sports, nettoiement, etc… sont détruits ou privatisés. Les salaires sont gelés depuis trop longtemps et les richesses crées sontaccaparées par les « premiers de cordée ». Les conditions de travail et de vie ne cessent de se dégrader.

La Maire de Paris a déclaré dans la presse qu’il faut « rétablir de la justice sociale », il serait bien si elle commençait à le faire pour ses agents… Suppression de jour de congés, coupes budgétaires pour les aides aux salariés comme à l’AGOSPAP), économies sur le dos des salariés au détriment de notre santé, et elle nous parle de « justice sociale » ?

Dans ce contexte et avec tous ceux qui luttent contre ce gouvernement, nous sommes solidaires des revendications visant la justice sociale.

Pour la justice sociale :

  • L’augmentation des salaires, des pensions et des minimas sociaux, SMIC à 1800€,
  • Rétablir l’ISF, et taxer les grandes entreprises du CAC40 qui font des milliards de bénéfices,
  • La sauvegarde et le développement de notre système de protection sociale,
  • Retraite à 60 ans et sauvegarde de notre système de retraite, à l’inverse du système par points voulu par le gouvernement.

Et pour les fonctionnaires, nous réclamons :

  • Le dégel immédiat du point d’indice de la Fonction publique, pas un salaire en dessous de 1800€,
  • Des services publics et sociaux de qualité, de proximité pour répondre aux besoins des populations,
  • Le recrutement massif d’emplois statutaires, la titularisation et l’ouverture de postes nécessaires, à l’opposé des régressions contenues dans le plan Action Publique 2022,
  • La réduction du temps de travail à 32h.

Le 8 décembre, agir pour la justice sociale :

Imposer ces revendications ne se fera pas tout seul. C’est pourquoi l’Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens entend participer aux mobilisations des Gilets Jaunes, afin de construire la convergence des luttes. C’est le moment de revendiquer et de gagner, pour nos salaires, pour plus de justice sociale.

Il faut que dans tous les services, nous discutions de nos revendications et décidions de nos moyens d’action. L’Union Syndicale CGT propose de se retrouver le 8 décembre à 13h pour un départ collectif depuis la place de l’Hôtel de Ville afin de rejoindre les mobilisations.

Pour la CGT, l’action collective est notre force, et la grève pour paralyser le fonctionnement normal une arme. Dans la perspective de renforcer les mobilisations, construire la grève partout sera un élément décisif si le gouvernement reste sourd.

Samedi 8 décembre
Mobilisons-nous avec les Gilets Jaunes
départ collectif
13h place de l’Hôtel de Ville

Un préavis de grève a été déposé du samedi 08 décembre au vendredi 22 décembre inclus : Lire le préavis 

Lien sur fichier en PDF :